Les mutuelles se lancent dans l’accompagnement des malades chroniques

Actuellement, le système de santé français est estampillé de problèmes de financement du régime de santé que l’Etat essaie de rétablir. Et il sera certainement possible qu’une crise de l’accès aux soins va pointer dans la prochaine décennie.
Effectivement, il commence à être de plus en plus difficile d’accéder aux services de santé actuellement. Un médecin ne peut plus consacrer plus de temps à chaque patient à cause de l’augmentation du nombre de patients souffrant de maladies de longue durée, ce suite à la vieillesse.
Ainsi, la télémédecine s’avère être la solution la plus adéquate à cette insuffisance de temps accordés par les médecins. En effet, avec l’automatisme de certaines tâches routinières (prise de tension, détermination de dosage, etc.), la télémédecine permet de libérer du temps médical.
Face à ce problème, la réaction des mutuelles santé ne se fait pas attendre car ils ont décidé d’accompagner les malades chroniques. Cette opération est tout autant une démarche pour le développement de leur offre qu’une solution au problème d’accès aux soins en France.

Les malades devraient prendre conscience de leur maladie

Une maladie chronique requiert une intervention très régulière d’un médecin, et c’est justement le genre de maladie à laquelle l’exemple de la surveillance de la santé est à appliquer. L’accompagnement d’un malade consiste donc à aider le patient à se considérer comme un acteur de sa propre santé. Le principe est d’encourager le patient à suivre son traitement et à adopter une meilleure hygiène de vie pour les risques de complications ne se présentent pas.
Le programme d’accompagnement lancé par les mutuelles santé s’appuie sur une expérience américaine et insiste surtout que le patient connaisse sa maladie et qu’il veille au mieux à la réduction des facteurs de risque (alimentation, tabac, etc.). Le programme est composé de consultations dans les centres de santé, des entretiens téléphoniques et des séances d’activités physiques en plein air.
Avec ce plan d’accompagnement des malades chroniques, la relation médecin/patient sera enrichie, les coûts de suivi de la maladie à la charge du malade seront réduits, et un suivi personnalisé sera même offert, ce qui est très difficile actuellement.

Leave a Reply