Immobilier neuf : baisse des ventes au premier semestre

D’après les derniers chiffres publiés par la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers), les ventes de logements neufs ont été en repli durant les six premiers mois de l’année 2011, et les stocks de biens à vendre en hausse.

Selon les promoteurs, le recul des ventes a été de 19% par rapport au premier semestre 2010, bien que le nombre d’acquéreurs ait augmenté au second trimestre. Les ventes à investisseurs sont essentiellement les plus concernées par cette chute (-32%), l’accession à la propriété étant également touchée mais dans une moindre mesure. D’ailleurs, cette dernière avait déjà de faibles volumes l’an passé par rapport aux 10 dernières années.

Cette baisse est justifiée par plusieurs facteurs :

  • les taux des crédits immobiliers ont remonté de près d’un point au premier semestre ;
  • les prix ont augmenté, suite à la généralisation de l’offre de bâtiments neufs basse consommation ;
  • l’avantage fiscal pour le dispositif Scellier est réduit de 25 à 22%, un taux qui reste toutefois encore très attractif ;
  • la mise en place du PTZ Plus (prêt à taux zéro plus) est lente.

La hausse des prix des appartements neufs a atteint les 9,7% sur 12 mois. La FPI indique que hausse des prix est deux fois plus importante en Ile-de-France (12,5%) que dans le reste de la France (6,4%). Par ailleurs, le nombre des immobiliers mis en vente a augmenté depuis le 3ème trimestre 2010 pour atteindre 26.990 unités au 2ème trimestre 2011, ce qui résulte la progression de 8% au 2ème trimestre 2011 par rapport au 2èmetrimestre 2010. Par conséquent, un regonflement de 13% a été constaté au niveau des stocks de logements à vendre, des stocks répertoriés à 45.595 unités dont environ 5% de logements livrés, soit 8 mois de ventes.

La FPI réaffirme ainsi sa prévision de ventes de moins de 100.000 unités pour cette année 2011. Selon la Fédération, ces résultats font penser à l’opportunité d’un nouveau coup de rabot du dispositif Scellier, ses conséquences sur l’emploi et sur les recettes, ainsi qu’à la reprise des tensions sur les loyers. Enfin, l’efficacité du PTZ Plus dans le neuf en zone urbain devrait être un sujet de réflexion.

Leave a Reply