Assurance emprunteur : la réforme Lagarde encore méconnue

Concernant les prêts immobiliers, bon nombre d’emprunteurs ignorent encore le fonctionnement del’assurance emprunteur. Et pourtant, grâce à la loi Lagarde de septembre 2010, tout souscripteur d’un crédit immobilier a désormais la possibilité et la liberté de choisir son assurance de prêt. Et pour cela, les banques ne peuvent s’y opposer, ni pénaliser l’emprunteur sur les conditions de son prêt – notamment sur le taux de crédit – à condition que les garanties proposées soient au moins équivalentes à celles du contrat bancaire.

Il faut toutefois signaler que les banques ne sont pas encore assez déterminées à mettre en œuvre cette réforme. Ainsi, une étude IFOP réalisée pour la Macif en juin 2011 a mis en évidence une grande méconnaissance de ladite réforme : plus de 60% de Français déjà propriétaires ou en cours de le devenir ne savent pas qu’ils peuvent plus facilement souscrire leur assurance emprunteur en dehors de la banque qui leur octroie leur crédit immobilier.

L’on peut pourtant réaliser d’économies avec l’assurance emprunteur !

Selon la Macif, près de 50% des propriétaires et des accédants à la propriété ne procèdent toujours pas à la comparaison des offres d’assurance emprunteur avant d’en souscrire une. Pourtant, comparer les offres peut permettre à certaines catégories d’emprunteurs – notamment les plus jeunes, en bonne santé et non-fumeurs – de réaliser d’importantes économies (jusqu’à plusieurs milliers d’euros). De plus, la moitié d’entre eux ignorent qu’ils peuvent négocier le tarif de leur assurance emprunteur.

Globalement, les acheteurs d’immobilier connaissent assez mal le fonctionnement de l’assurance de prêt :

  • 47% des Français propriétaires et 68% des Français souhaitant devenir propriétaires déclarent ignorer la part que représente le montant de leur assurance par rapport au coût total de leur crédit immobilier.
  • seuls les 33% des propriétaires savent qu’ils peuvent changer leur contrat d’assurance emprunteur en cours de crédit (résilier celui en cours pour en souscrire un autre).

Les assureurs sont donc décidés à informer et capter cette nouvelle clientèle que sont les emprunteurs ignorant encore la réforme Lagarde.

Leave a Reply