Prêt immobilier : la réforme positive de l’assurance emprunteur

Si une étude IFOP  réalisée pour la Macif en juin dernier a démontré que 60% des Français ne profitent pas de la réforme Lagarde sur l’assurance emprunteur, VITAE Assurances (filiale de Cafpi) démontre l’intérêt de l’assurance individuelle. En effet, dans un contexte de remontée du taux de crédit, les Français ont intérêt à profiter des avantages offerts par la loi Lagarde pour faire baisser le coût total de leur crédit immobilier, ce en souscrivant des contrats individuels.

Il est à rappeler que depuis le 1er septembre 2010, les banques ne peuvent plus imposer à l’emprunteur souhaitant obtenir un crédit immobilier de souscrire leur propre assurance de prêt (contrat groupe). Auparavant, cette pratique permettait aux banques de pratiquer des tarifs globalement plus élevés que ceux que l’emprunteur aurait pu décrocher avec un contrat individuel. Ainsi, la loi Lagarde permet à l’emprunteur de faire jouer la concurrence et d’obtenir un tarif très attractif, que ce soit au moment de la souscription du prêt immobilier ou en cours de prêt. Il faut en effet savoir qu’avec la loi Lagarde, l’emprunteur peut aussi, chaque année, résilier son contrat d’assurance en cours pour en souscrire un autre.

Selon VITAE Assurances, l’emprunteur peut réaliser d’importantes économies en souscrivant à une assurance individuelle. Comme l’assurance emprunteur proposée par les banques peut représenter jusqu’à 15% du coût global du crédit immobilier, son montant peut être réduit avec une assurance individuelle. Selon Nicolas Cherond, directeurs des Partenariats Assurances, VITAE Assurances Groupe Cafpi, les tarifs proposés par les banques restent les mêmes quelque soit l’âge de l’emprunteur, alors que pour les meilleurs profils, les contrats individuels peuvent proposer des tarifs quatre ou cinq fois moins chers que ceux des banques.

Voici un exemple sur un jeune couple non-fumeur souscrivant un prêt immobilier de 150.000 euros sur 20 ans. Auprès de la banque, le contrat d’assurance emprunteur est au tarif de 0,38%, soit à un coût de 11.400 euros pour 50% assuré et 22.800 euros pour 100% assuré. Or, une assurance individuelle peut être au tarif de 0,07% pour ce jeune couple, soit 2.324 euros pour une couverture à 50% et 4.647 euros pour une couverture à 100%. L’assurance individuelle permet ainsi de réaliser une économie de taille : jusqu’à 18.000 euros.

Leave a Reply