Des dépassements d’honoraires indécents dans les hôpitaux publics

 

Les résultats d’une enquête sur les dépassements d’honoraires pratiqués au sein des hôpitaux publics sont publiés dans le mensuel de mars de l’association 60 millions de consommateurs. Des tarifs indécents ont été dénoncés par l’association, avec l’aide du réseau Santéclair.

Hôpital public : les libéraux abusent de leur liberté

Le magazine 60 millions de consommateurs a constaté que certains libéraux travaillant dans des hôpitaux publics pratiquent des tarifs indécents. En effet, certains chirurgiens profitent du fait qu’on leur autorise à exercer une activité libérale au sein d’un hôpital public pour s’adonner indécemment à la pratique des honoraires exorbitants.

La réputation et le temps d’attente constituent un vrai problème pour l’hôpital public. L’hôpital met alors à la disposition des patients des médecins libéraux qu’ils peuvent consulter librement. Seulement, le coût de cette solution n’est pas à négliger surtout lorsque les médecins exercent dans le secteur 2, c’est-à-dire peuvent fixer librement leurs honoraires.

Il y a pourtant un aspect que certains médecins libéraux du secteur 2 négligent : ils doivent fixer leurs tarifs en respectant le « tact et mesure ». Leurs tarifs s’élèvent alors à 10 fois plus que le taux de remboursement de la Sécurité Sociale et la moyenne de leurs dépassements d’honoraires de 68 à 408% du tarif conventionné, voire 1000% parfois. Ce sont ces abus tarifaires qui sont dénoncés formellement par l’association.

La limitation des dépassements est véritablement une urgence

Depuis quelques temps maintenant, tous ont pointé du doigt les abus tarifaires des médecins libéraux. Des négociations conventionnelles entre l’Assurance Maladie, les médecins et les mutuelles santé ont alors été mises en place dans le but de limiter les lubies de certains médecins. Mais ces acteurs n’arrivent pas à trouver un accord et les négociations traînent.

Depuis le début des négociations, la mise en place du secteur optionnel est toujours contrée par les mutuelles, cette solution ayant pour but de limiter la liberté tarifaire des médecins. Selon les mutuelles, et pas seulement eux, limiter véritablement les dépassements nécessiterait d’abord la fermeture du secteur 2.

comparez les tarifs en convention obsèques et faites des économies

Leave a Reply