Immobilier : baisse des ventes en Ile-de-France

La chambre des notaires Paris-Ile-de-France a récemment présenté les chiffres du 4ème trimestre 2011 en termes de transactions immobilières. Lors de cette présentation, Me Thierry Delesalle a noté la baisse des volumes de ventes en Ile-de-France malgré le fait que les transactions immobilières en France aient atteint le record durant l’année 2011. En effet, comparé au 4ème trimestre 2010, les ventes d’appartements anciens ont chuté de 14% à Paris, de 18% en petite couronne, de 20% en grande couronne, voire de 30% dans le département du Val-d’Oise.

Le marché se retourne

Parmi d’autres raisons qui expliquent l’actuel blocage des ventes, la flambée des prix en 2010-2011 en est un. Me Delesalle pense qu’un retournement du marché est dissimulé par les chiffres annuels – très positifs – de croissance des prix. Selon lui, même si l’on ne veut pas croire à l’idée que les prix baissent automatiquement lorsque les volumes de vente baissent, les prix baissent plus rapidement en banlieue alors que les volumes de vente y résistent mieux qu’à Paris.

En fait, ce serait fortement la qualité des biens qui définirait l’état du marché. Gilles Ricour de Bourgies, président de la Fnaim Paris-Ile-de-France, a détaillé qu’à Paris, un réajustement de plus de 20%, en un an, a été réalisé sur les 70% des biens depuis le 4ème trimestre 2011, après qu’une hausse artificielle ait été constatée. Les appartements haut de gamme ou de très bonne qualité qui constituent les 30% restants ne seront pas touchés par une telle baisse.

Une analyse complétée par Alexandre Arga, négociateur au Perreux, dans le Val-de-Marne. Selon lui, ce sont les secteurs moins prisés qui sont concernés par la baisse des ventes. Dans son département, les ventes sont plutôt en stagnation, et cela est caractéristique des périodes préélectorales. Il pense que ce marché va redémarrer cet été.

Paris : nouveau record en termes de prix

Au 4ème trimestre 2011, les prix des appartements anciens de Paris se sont élevés jusqu’à 8.390 euros le m2 (+14,7% sur un an). C’est un nouveau record. Mais le président de la chambre des notaires a affirmé que les prix devraient baisser légèrement partout en Ile-de-France en ce 2012, une première fois depuis longtemps. D’après les avant-contrats signés, la baisse des prix prévus par les notaires pour Paris est de 2,1% d’ici au mois d’avril.

Vous pouvez désormais profitez d’une défiscalisation immobilière de 13% à 21% avec la Loi scellier, pensez à faire louer votre bien immobilier portant le label BBC appartement ou maison.

Leave a Reply