Mutuelles : la santé face à l’argent

Pour qu’elles puissent faire face aux contraintes, les mutuelles doivent évoluer. En effet, les mutuelles ont traversé une mauvaise période depuis plusieurs années : les dépenses de santé augmentent, la liste des déremboursements s’étend, et les règles prudentielles sont renforcées. Et en plus de cela, la hausse de leurs charges et l’augmentation de leurs taxes accablent énormément les mutuelles.

Ce qui explique la tendance à la réorganisation et au regroupement, tel le cas de la mutuelle France Sud qui s’est unie, en janvier dernier, avec les mutuelles Santé Plus de Rhône Alpes.

Depuis sa création, en janvier 2008, France Sud évitait qu’elle soit fragilisée. Ce groupement de 35 mutuelles du Sud de la France a donc préféré la voie du regroupement pour s’adapter aux contraintes économiques imposées aux mutuelles en ce moment.

France Plus

Le nom France Plus est ainsi né de l’alliance de France Sud avec les mutuelles Santé Plus. Ce regroupement souligne les difficultés rencontrées par les petites mutuelles, mais est aussi un reflet de la progression. La Mutualité des Bouches-du-Rhône qui traverse en ce moment une dure épreuve avec le dépôt de bilan de onze centres de soin.

Serge Jacquet, président de France Sud, insiste sur la volonté de parité que souligne cette nouvelle structure : une solidarité et une égalité de traitement pour tous les adhérents. D’autre part, le principe « but non lucratif » n’est pas écarté. L’objectif dans cette alliance, donc de France Plus, est qu’un maximum de personnes maintienne l’accès aux soins.

Les mutuelles évoluent

Bruno Huss, directeur de France Plus, assure que grandir est le seul moyen pour résister dans ce marché où les prélèvements sont de plus en plus importants.

Selon Jean-Claude Capuoro, expert-comptable, les mutuelles marchent désormais vers le commercial tout en préservant la solidarité, alors qu’elles étaient, auparavant, dans un système privilégié et peu lucratif. Serge Jacquet a d’ailleurs bien affirmé qu’il n’est pas défendu de réaliser des bénéfices dans les mutuelles tant que ce sont aux adhérents d’en profiter.

Leave a Reply