Mutuelles santé : des taxes plus que décuplées en huit ans

En parlant des diverses catégories de personnes, on peut dire que des dizaines de mutuelles de santé existent en France. Ces dernières années, les augmentations de taxes sévissaient toutes ces mutuelles.

Cela a commencé en 2004, lorsque l’Etat a taxé de 1,75% les cotisations des assurés, afin de financer la CMU (Couverture maladie universelle). En 2007, cette taxe a passé à 2,5%, puis à 5,9% en 2009. En plus de cela, une nouvelle taxe de 3,5% a été décidée (taxe spéciale sur les conventions d’assurances), une taxe qui vient d’être augmentée à 7%.

Face à tout cela, la MGEN, première mutuelle de l’Hexagone, fait un rapprochement : si elle ne versait que 1,75 euros de taxes en 2004, pour 100 euros de cotisation, elle devra payer 11,72 euros en 2012. Au total, le montant de ses prélèvements s’élevait à 16 millions d’euros en 2004, prélèvement qui a augmenté à 150 millions en 2011 et qui fera encore un bond en 2012 : environ 200 millions d’euros. C’est plus qu’une augmentation !!!

Si la politique du gouvernement consistait à ne pas procéder à une augmentation des impôts, celui-ci s’est viré à créer un nouvel impôt sur la santé. Devenu très pesant, cet impôt contribue à exclure du marché des mutuelles qui font partie de la part la plus pauvre de la population laquelle accède de moins en moins aux soins de santé.

Leave a Reply