Mutuelles santé : faut-il en changer ?

Les prix des mutuelles santé vont augmenter en 2012, ce qui incite les assurés à réétudier leur contrat, et à en changer si c’est le mieux.

La Mutualité Française, qui regroupe quelques 600 mutuelles santé et détient les 56% du marché de l’assurance santé complémentaire, prévoit une hausse des contrats complémentaires santé à hauteur de 4,7% en 2012. Mais cette augmentation va être encore plus importante chez d’autres mutuelles : 7 à 10%, voire plus.

Changer de mutuelle ou de contrat semble alors être la meilleure solution. Cependant, tout le monde ne peut pas procéder ainsi.

Seuls les détenteurs de contrat d’assurance individuel ont la possibilité d’en changer. Cela concerne donc les 60% de la population française possédant une complémentaire santé (93% des Français). Les Français couverts par des contrats collectifs ne peuvent lâcher leur mutuelle que lorsqu’ils partent en retraite ou lorsque leur contrat de travail est en rupture. Ces contrats d’assurance collectifs qui sont généralement avantageux et dont la moitié prix est remboursé par l’employeur.

Comment choisir sa mutuelle ?

Désormais, la prospection passe par les comparateurs en ligne qui sont de plus en plus actifs sur le marché. Un questionnaire sommaire, non pas un questionnaire santé, doit être rempli en ligne et envoyé au comparateur d’assurance.

Ce formulaire renseigne le site comparateur sur la situation familiale et professionnelle du demandeur, sur le lieu de son domicile, sur les domaines particuliers dans lesquels celui-ci souhaite être bien pris en charge, et sur le budget mensuel qu’il souhaite accorder pour sa couverture santé. Il faut noter qu’il existe une grande variation de certains tarifs des soins de santé, notamment des honoraires des spécialistes, selon les départements et les villes.

Mais avant de recevoir une sélection d’offres de mutuelle santé, l’internaute devrait d’abord affiner sa demande de comparatif via un rappel venant d’un conseiller clientèle du comparateur en ligne.

Certes, les offres de remboursement proposées dans les contrats paraissent plutôt complexes et difficiles à comprendre par les assurés : prises en charge à 120%, 150%, 300%, … Mais les conseillers sont là pour éclairer ces internautes. D’ailleurs, nombre d’aides et de conseils sont disponibles sur internet !

Leave a Reply